Le Carnaval Carmagnole : le cirque est dans le pré

Lorsque Manu Cyr m’a demandé de lui donner un coup de main pour le site internet et les communications des Productions Carmagnole (à la suite de l’article que j’avais écrit en février sur les Érotisseries) je ne m’attendais vraiment pas à vivre l’expérience que j’ai vécue lors du Carnaval Carmagnole, leur événement annuel.

Le Carnaval Carmagnole, c’est un événement festif, participatif et familial à la programmation éclectique mais c’est surtout une parenthèse de folie et de liberté artistique et humaine, qui se déroule chaque été sur le site de Mouton Village, dans un amphithéâtre naturel aux abords de la forêt de St-Charles-sur-Richelieu.

Placée sous le thème de la mutation, la programmation foisonnante du Carnaval 2014 a proposé au public de côtoyer plus de 250 artistes, qui ont présenté des numéros spécifiquement créés pour l’évènement. Cirque, danse, DJ et concerts, arts visuels, ateliers pour enfants se sont mêlés joyeusement durant 3 jours (22, 23 et 24 août 2014) dans un cadre naturel, loin du béton de la ville.

S’il s’inscrit toujours dans la tradition de la fête foraine et des saltimbanques, le Carnaval Carmagnole d’aujourd’hui cherche plus que jamais à renouveler le monde des arts circassiens québécois et à le redéfinir, en offrant une plateforme à des artistes confirmés ou de la relève, ainsi qu’à des créateurs émergents et underground. C’est une belle brochette d’artistes du monde du cirque et des arts québécois que l’on a pu voir à l’œuvre lors de la fin de semaine, dont l’ambiance relevait plus d’un party de famille ou d’un Burning Man à la sauce québécoise (merci Sylvain pour cette délicieuse expression). Du spectacle de Patrick Léonard (co-fondateur des 7 Doigts de la Main) à Bernard Adamus, un fidèle de l’évènement, en passant par l’espace Hobo Plage (la section Arts visuels du Carnaval) créé par l’illustratrice Caro Caron ou les mises en scène de la directrice artistique Éliane Bonin, sainte patronne des Érotisseries, c’était le rendez-vous des amis (connus et moins connus), le bonheur des retrouvailles, le temps d’une fin de semaine de création et d’amour de l’art et de l’autre.

La recette du Carnaval Carmagnole, c’est d’offrir au public une véritable expérience inclusive et multiforme, loin des conventions et des codes sociaux. De la sueur, de la terre, des rires, du partage et de l’entraide, c’est ça la clé de Carmagnole. La signature de l’évènement tient en effet à son caractère populaire et participatif : outre l’implication 100% bénévole de toute l’équipe et des artistes (oui oui, bénévole, ça existe encore, juste faire les choses pour le plaisir de les faire), le public est invité à plonger dans cette folie contagieuse et à se costumer afin de participer à l’expérience, dans la plus pure tradition des carnavals d’antan. En plus des spectacles, le mode de vie bohème de l’évènement (camping, food trucks végétariens…) a offert aux participants une parenthèse enchantée et marginale, dans un joyeux esprit de communion… De quoi bousculer leurs habitudes…et les miennes. Merci la famille.

By | 2017-02-25T15:26:02+00:00 26 août 2014|0 Comments

Leave A Comment